L’écologie évolutive, un dépassement de la Théorie de l’évolution ?

Face aux élaborations standards, du darwinisme et de ce que l’on appelle « la synthèse néo-darwinienne » Thierry Lodé poursuit son travail critique sur l’évolution du vivant.  Il propose un élargissement de la théorie de l’évolution. Pour cela, il se propose de développer une écologie évolutive qui tienne compte de toutes les relations des êtres vivants entre eux. Pour ce faire, il nous propose d’abord une enquête historique. Il confronte les arguments de Lamarck, de Darwin et du néodarwinisme pour mieux les dépasser. Cette écologie évolutive intègre, à la manière des poupées russes, les différents emboîtements que le vivant élabore à l’aveugle depuis la nuit des temps. Plus que la survie des gènes, c’est plutôt la construction de ces multiples interactions subtiles et délicates qui fait l’histoire évolutive. D’où cette question.

Et si l’observation de la nature nous enseignait que, dans les faits, l’évolution de chacun dépend des autres, de tous les autres.

REECOUTEZ L’ÉMISSION DE CE 15 DÉCEMBRE ICI : http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4967860

Advertisements

Les commentaires sont fermés.