Le biologiste Thierry Lodé bouscule le darwinisme – Hillion

Article paru dans Ouest France aujourd’hui.

Pour Thierry Lodé, chercheur en biologie évolutive, la biodiversité animale résulte d'amours contrariés.

Le biologiste Thierry Lodé, spécialiste de la sexualité des animaux, était invité par la Maison de la Baie à présenter, vendredi soir, à la salle Palante, sa théorie sur la biodiversité amoureuse.

Devant un public, certes restreint, mais soucieux de compléter ses connaissances de la nature, le chercheur a exposé sans trop de « gros mots » scientifiques le résultat de ses recherches qui le conduisent à émettre de sérieux doutes sur les grandes théories de l’évolution des espèces.

S’appuyant, avec souvent beaucoup d’humour, sur des exemples de pratiques sexuelles observées chez les animaux, il affirme : « Pour moi, c’est le sexe qui sert à créer la diversité. Le désir fait l’évolution. Fondamentalement, ce sont les choix amoureux qui gouvernent l’évolution, pas uniquement les gènes ». Sans rejeter totalement les lois évolutives qui prévalaient jusqu’ici, le biologiste estime qu’elles doivent être revues compte tenu des découvertes et observations récentes. « Il faut pousser la porte du darwinisme pour voir ce qu’il y a derrière », conclut-il

Advertisements

Les commentaires sont fermés.